Puma Desierto Fun L Sneakers Basses Mixte Adulte Noir 43 EU 43 EU Puma Desierto Fun L Sneakers Basses Mixte Adulte tkpOzki

SKU-34938-ene092
Puma Desierto Fun L, Sneakers Basses Mixte Adulte, Noir, 43 EU
Puma Desierto Fun L, Sneakers Basses Mixte Adulte, Noir, 43 EU

Suivez-nous

Langues

L’utilisation du terme de territoire dans le vocabulaire géographique et dans d’autres sciences sociales est récente. Selon Jacques Lévy, il apparaît vraiment dans la littérature académique francophone en 1982 dans l’édition des rencontres Géopoint, «les territoires de la vie quotidienne» Jenny PortlandAng Mocassins Femme 1QdnC02i
. La première utilisation importante du terme en géographie humaine peut toutefois être attribuée à Claude Raffestin avec la parution de Pour une géographie du pouvoir en 1980. Depuis, le terme a connu une utilisation accrue dans de nombreuses sciences et une polymérisation de sa signification [ 6 ] . Le mot territoire et la notion d'inégalité territoriale sont beaucoup utilisés depuis les années 1990 par les sciences sociales et politiques. Dans ce contexte, la définition du terme s'est élargie, passant d'un simple référent politico-administratif à une notion désignant également des territoires d'appartenances ou de différents projets et pratiques individuelles ou collectives JRenok Derbies Chaussure Classique Femme à Lacets Paillette KCEYcFI
. Cette tendance concerne plus le monde francophone que le monde anglophone. Concernant la géographie, Frédéric Giraut constate que le terme de territoire, par son utilisation accrue, est devenu un mot-valise (buzzword) qui a des acceptions aussi bien extensives que restrictives.

Dans le Dictionnaire de la géographie et de l'espace des sociétés de Jacques Lévy et Michel Lussault , Jean-Paul Ferrier propose trois définitions générales qui illustrent les grandes conceptions du territoire au sein de la géographie Tamaris22447–Chaussures à talon Femme dxv9g
:

Les différentes approches semblent toutes partager l'idée qu'aucun territoire n'est donné mais qu'il est construit socialement. Le débat se situe, entre autres, autour de la construction du territoire: est-ce que c'est l'expérience des agents qui le construit (théorie de leur autonomie) ou est-ce que ce sont des structures sociales et spatiales lourdes qui le font [ 9 ] .

En réalité, les définitions proposées par plusieurs des auteurs ne se laissent pas enfermer dans un champ particulier de la géographie ou des sciences sociales plus largement. Leur définition fait donc appel à plusieurs domaines. Guy Di Méo , par exemple, propose une définition qui fait la synthèse entre approches identitaires, politiques et des projets collectifs. Selon lui, le territoire est créé par l’appropriation (économique, idéologique, politique et sociale) d’un espace par des groupes ayant une représentation d’eux-mêmes et de leur histoire) [ 10 ] . Quant à Bernard Debarbieux, il propose une conception du territoire comme des ressources matérielles et symboliques ayant la capacité de structurer l’existence pratique des individus tout en étant créateur d’identité.

«Celle-ci (la différence) ne peut toutefois être pensée au plus proche d’elle-même qu’à une condition: qu’on commence par la déterminer comme différence ontico-ontologique 6

21 Ainsi la critique heideggerienne de Husserl semble à Derrida ne pas être allée assez loin dans son arrachement à la métaphysique de la présence The Flexx 2101106 Chaussures de Ville à Lacets pour Femme HrOr4A
, à partir d’une pensée de la différence définitivement libérée du prisme métaphysique de la présence.

22 A ce titre, c’est une immersion à nouveau frais dans la phénoménologie de Husserl qui a permis à Derrida de questionner la métaphysique de la présence à partir d’une différence originaire dont le support serait l’écriture.

23 Dès 1962 et sa longue «Introduction» à L’origine de la géométrie de Husserl, Derrida posait à la phénoménologie husserlienne les questions décisives que la déconstruction future adressera à la métaphysique. Ces questions seront reprises et retournées contre Husserl, quelques années plus tard, en 1967, dans La voix et le phénomène .

24 Dans la Crise des sciences européennes et la phénoménologie , Husserl peut soutenir que la science moderne est entrée en crise à partir du moment où elle a cessé de penser la dépendance fondamentale des formations idéales de l’arithmétique et de la géométrie, vis-à-vis d’une subjectivité s’y rapportant dans le contexte du monde de l’expérience perceptuelle. Ce monde que Husserl nomme le «monde de la vie» ( Lebenswelt ) constitue l’origine véritable des formations conceptuelles abstraites de l’expérience sensible. La crise s’est déclenchée selon Husserl à partir du moment où le sens de la formalisation de l’expérience sensible, offerte par la compréhension de la corrélation de la subjectivité à son monde perçu environnant est perdu.

25 La crise de la science mathématique se produit à partir de l’époque moderne, époque où le savant géomètre n’est plus capable de rapporter les idéalités qu’il manipule au sens de leur formation, au sens du devenir géométrique des formes spatiales constituées par une subjectivité dans son rapport au monde de l’expérience sensible.

26 Dans une telle situation, la science mathématique perd son fondement, et prend pour argent comptant l’être objectif des idéalités géométriques et mathématiques délivrées de leur sens d’être originaire. Le savant ne manipule plus que des signes desséchés intuitivement, dont il ne comprend pas le sens d’origine, la valeur d’être, ni la raison de leur constitution. Galilée et les procédures de mathématisation de la nature présupposent en effet l’existence d’un monde de formes idéales sans interroger leur soubassement génétique dans le monde originaire de la perception sensible. Ainsi, le règne de l’objectivité des formes idéales de la géométrie devient celui de l’exactitude au détriment de l’intuition .

Newsletter

Restez informée des nouveautés, bons plans et promotions Carnaby !

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux !